Thea Pijpers

1 2 3 4

Tout au debut de mon arrivee dans les Iles de Cook, j’ai essaye d’acheter une voiture . Ceci n’était pas aussi simple que l’on pense, car il n’y avait presque pas. Aujourd’hui la situation a bien change. Chaque famille possede au minimum deux voitures. A l’epoque c’était tres difficile et j’ai du attendre un bon moment avant que « Motor Centre » a propose une voiture a vendre. C’était une voiture « Charade » qui avait été utilise par des membres du gouvernement, donc elle n’était pas neuve. C’était une jolie petite voiture blanche. Le numero des plaques était : 1 2 3 4 ce que je trouvais assez original.

A la droite de ma maision était un pre avec des plantes, donnant vers la petite riviere laquelle, plus loin entre dans la mer et j ’ai prevu cette place pour garer ma voiture.

Autour de ma maison, il n’y avait presque pas de plantes, car tout venait d’etre fait tres recemment. J’ai passe toutes mes journees dans mon jardin, a planter des arbres, c.a.d des palmiers. des Pandanus etc… et je plantais egalement des bout de branches d’Hibiscus fraichement coupees directement dans la terre. C’était franchement bien du travail, mais le resultat donnait beaucoup de satisfaction, car on pouvait presque voir pousser les plantes. Bien que le sol était tres sablonneux et pauvre, car c’était pres de la mer, tout poussait pas trop mal.

Comme j’etais une debutante sur tous les plans de ce qui est maintenant « mon » ile, je ne connaissait evidemment rien des tempetes et des marees. Naturellement on entend parler, on lis des choses… mais si on ne les a pas vecu, on ne peut les croire.

La tempete arrivait et il a plus pendant trois jours et trois nuits. Chaque heure, je sortais pour voir si tout était encore en place. Tout était parfaitement en ordre jusqu’au matin a 9h.,

A partir de ce moment, tout doucement, comme au ralenti, la terre en dessous de ma voiture devenait vivant, bougeait et s’abassait centimetre par centimetre et ma voiture glissait imperturbablement vers la petite riviere qui est devenue un torrent violent. C’était une petite sensation a voir. Les gens des alentours venaient avec des cordes pour retenir ma voiture, mais sans succes ! Elle plongeais tous doucement et voguait vers la mer. Le numro des plaques 1 2 3 4 était encore visible pendant un bon moment. C’était absolument terrible. On peut profiter d’une telle histoire et la trouver marrante seulement, si on n’est pas concerne personnellement. Moi, je ne pouvais pas. Quant la voiture était arrivee a la mer et « nageais » tranquillement, un homme intelligent avait, dans l’intervalle, organise une grue et de cette facon, la voiture pouvait etre hisse sur le sol ferme. Mais dans quel etat ! La radio et bien d’autres choses continuaient a flotter dans l’eau. C’était un image pour les Dieux…La Television des Iles de Cook était venue egalement et ils n’ont pas arrete de filmer la scene tragique pour moi, et comique en meme temps. Ce n’était pas joli, mais maintenant, avec du recul, je rigole aussi.

Le couronnement de cette histoire est : a chaque fois que la television montre une catastrophe, les images de ma voiture 1 2 3 4 revienne sur l’ecran. Vive la joie !!

 

All rights belong to its author. It was published on e-Stories.org by demand of Thea Pijpers.
Published on e-Stories.org on 22.02.2012.

 

L´autore

 

Comments of our readers (0)


Your opinion:

Our authors and e-Stories.org would like to hear your opinion! But you should comment the Poem/Story and not insult our authors personally!

Please choose

Previous title Previous title

Does this Poem/Story violate the law or the e-Stories.org submission rules?
Please let us know!

Author: Changes could be made in our members-area!

More from category"Travel Stories / My Home Country" (Short Stories)

Other works from Thea Pijpers

Did you like it?
Please have a look at:

THE BUOY IN THE CREEK - Thea Pijpers (Travel Stories / My Home Country)
Heaven and Hell - Rainer Tiemann (Humour)